forumxm.com Index du Forum forumxm.com
Xm-forum
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

[lexique] "A THOR et à travers"

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forumxm.com Index du Forum -> Histoires et récits divers
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
ludwiginnocent
duc
duc


Inscrit le: 17 Jan 2005
Messages: 2098
Thème: xm-jdr (983)

écu: 220

MessagePosté le: 02 Nov 22:03    Sujet du message: [lexique] "A THOR et à travers" Répondre en citant

[à mon ami Nathair]

Citation:
Passe ton bac d'abord


Expression communément utilisée par de gentils parents souhaitant le bonheur de leurs enfants.
La courbe de fréquence d'utilisation de cette expression est inversement proportionnelle à la sagesse dudit bambin .

Lorsque le brave petit de 8 ans souhaite enfiler l'armure de son papa, il est inévitable que cette petite phrase irritante vienne mettre un terme définitif à la discussion qui s'en est ensuivie .

Lorsque le petit d'homme harcèle l'adulte de "Pourquoi je ne peux pas aller voir Margaux qui est si jolie et qui a à peine 20 ans de plus que moi " advient: PASSE TON BAC D'ABORD !

Mais ne vous êtes vous jamais demandé l'origine de cette étrange expression qui semble jaillir dans la conversation comme le tigre moucheté bondit sur le gnou des îles ?

Or donc, il fut un temps où le passage à l'âge adulte était déterminé par la réussite d'une épreuve initiatique par le chiot humain.
En effet, afin de prouver sa valeur et son courage, le veau d'homme devait traverser les douves du chateau à la nage.
Une barque était placée à mi-chemin de l'étendue d'eau, celle-ci servant de repère visuel aux examinateurs.
Si le tétard humain parvenait sur l'autre rive, il était admis à l'école d'armes pour servir la défense de la cité, s'il passait le milieu symbolisé par la barque ( ou plutôt dois-je dire "le bac" ) il devenait apprenti chez un noble artisan du domaine, sinon l'épreuve était considérée comme non valide et le chaton restait moucheron jusqu' à la prochaine fois.

La menace vaguement proférée calmait donc plus d'un microbe nain !
PASSE TON BAC D'ABORD signifie donc "Sois donc un homme ma fille"
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
ludwiginnocent
duc
duc


Inscrit le: 17 Jan 2005
Messages: 2098
Thème: xm-jdr (983)

écu: 220

MessagePosté le: 03 Nov 18:10    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Pleurer des larmes de crocodile


Voilà encore une expression qui fut outrageusement roulée dans la boue que constitue la masse inutile des cerveaux d'analphabètes !

Pendant que des écrivains sensibles nous persuadent que les crocodiles feignent la tristesse pour émouvoir le gnou ou l'antilope (et que ceux-ci éprouveraient le besoin de les consoler avant de se faire honteusement massacrer ), certains scientifiques voudraient nous faire croire que le dit crocodile, par un effet purement mécanique, comprime ses glandes lacrimales lorsqu'il ouvre grand la gueule, et qu'ainsi des larmes viennent inonder sa face au moment où il dévore ses proies.

Je crie au scandale !
Je jure devant vous de rétablir la réalité historique qui fit naitre cette expression !
Car il ne s'agit ni de psychologie animale, ni de biologie, mais bien d'histoire.

En effet, en 312 avant notre ère, une jeune fille traversait notre monde en quête de vengeance : Ses parents, Raymond et Albertine Krock, avaient péri assassinés sous ses yeux !
En ces premiers jours de printemps, le soleil radieux accentuait sa douleur de ne pouvoir partager quelque promenade en compagnie de sa môman et de son pôpa...
Odile, car c'était le joli prénom que portait cette jeune fille, venait de retrouver après des mois de traque le dernier agresseur ayant participé à cette sinistre affaire, et avait décidé de faire souffrir de longues heures ce mauvais garçon.

La décence et l'effroi m'empêchent de vous décrire plus avant ce qu'elle lui fit....
Mais sachez que tous les habitants de cette contrée à des kilomètres à la ronde entendirent le malheureux gémir et pleurer de l'arme d'Odile Krock.

Et oui ! Votre perspicacité légendaire vous l'a soufflé ! Une subtile inversion du nom et du prénom de la donzelle, pratiquée couramment à l'époque, nous permet de retrouver l'origine de cette expression:

"Pleurer de l'arme de Krock Odile"

Sous entend que l'autre est un débile
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
ludwiginnocent
duc
duc


Inscrit le: 17 Jan 2005
Messages: 2098
Thème: xm-jdr (983)

écu: 220

MessagePosté le: 13 Nov 23:47    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Il ne faut pas pousser mémé dans les orties


Voilà une expression mystérieuse pourtant couramment utilisée jusqu'à dans nos contrées les plus reculées !
Peu de gens connaissent son origine, et... après des années de recherche je m'apprête à vous livrer le secret d'une naissance par trop méconnue.

D'anciens parchemins nous enseignent qu'un massacre eut lieu en 1500 avant le nouvel âge qui régit notre calendrier actuel, et jusqu'à hier soir, après avoir parié au célèbre "Qui veut Gagner des POs" qui me fit gagner un vieux grimoire poussièreux, mes longues heures d'étude n'avaient pu me donner la clef de cette énigme...

Or donc un jeune et fougueux guerrier arpentait nos plaines. Tout semblait calme, et Franck-Albert (c'est le nom de notre héros) commençait à sentir la colère de son estomac.
Il entreprit donc de déballer son premier casse-croutte au lard quand un jeune garçon affamé mut son corps squelettique jusqu'à notre noble compagnon. Celui-ci, attristé par cette affligeante vision, ne put retenir un élan de générosité et donna 2 de ses 4 casses-croutte à l'enfant qui, après un torrent de louanges, s'éloigna doucement dans sa danse désarticulée.

"Crouiiiiik !"

L'estomac de Franck-Albert semblait protester contre cette injuste dépossession d'une marchandise comestible qui ne lui reviendrait plus.
Alors que notre ami s'apprête à croquer à pleine dent (il n'en a plus qu'une ) , un violent orage vint à se déclencher... Franck-Albert ne pouvait se résoudre à gâcher ce pain moelleux et ne souhaitait courir le danger qu'il fut détrempé. Il le rangea soigneusement sous son casque et pensait à sa cousine Francine qui avait fourni la farine pour la fabrication de ce met délicat...

Plusieurs heures plus tard, en fait toute une nuit, la tempête décida de se calmer, et les cris monstrueux n'étant plus couverts par le tonnerre parvinrent de son ventre.

"Crouiiiiiiiiiiiikkkkkkk ! Crouiiiik !"

Il devenait urgent qu'il réponde à cet appel alarmant de son organisme et sortit le fameux casse-croutte dont il avait rêvé toute la nuit. Il ouvrit une grande bouche quand sa monture fit un écart, apeurée qu'elle était par le nid de serpents qu'elle avait failli bousculer... Franck-Albert avait laissé tombé son repas et s'était franchement mordu la langue.

"Crouiiiiiiiikkkkkkk ! Crouiiiik ! Crouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiik"

"moui bon bah f'est bon v'ai gombri ! ": Frank-Albert n'en pouvait plus de lutter contre les appels de son estomac et la douleur bucale qui lui interdisait pour le moment toute ingestion quelle qu'elle soit...

Chaque pas devenait maintenant l'occasion d'un sombre bruissement abdominal et abominable...
Tout préoccupé qu'il était, il ne s'était aperçu que le sol herbeux de la plaine était maintenant jonché de cadavres et de restes aux apparences moins humaines les unes que les autres...

"Crouiiiik ! crouiiiiiiikkkkkkk! crouiiiiiikkkkkk ! CROU-HI-QUEU ! "

A l'idée de déguster le dernier pain de voyage aux noix, la salive venait jusqu'à la commissure de ses lèvres... il n'y tint plus et sortit à la hâte l'espoir de trois jours de voyage...

POOOUUUUUUUEEEEHHHH!
POUAAAAAM !

Deux cornes d'assaut venaient de résonner de part et d'autre de la verte plaine.... Franck-Albert, dont ce n'était manifestement pas une période de chance, se trouvait au beau milieu d'un champ de bataille que deux armées inconnues mais néanmoins effrayantes prenaient d'assaut...

"Crouiiiiik ! crouiiiik ! crouiiiik ! crou..."

"C'est pas le moment !"

Une flèche déjà ensanglantée vint emmener le pain aux noix de notre malheureux ami, qui voyait désormais sa dernière chance de calmer les hardeurs de son estomac s'évanouir dans un fourré....

"Crouikkkkk ! Crouikkkkkk ! Crouiiiiikkkkk ! Crouikkkkk ! Crouiiiiiiik!!!!"

C'est alors que dans une rage insensée, une fureur effroyable, Franck-Albert serra le poing sur le pommeau de son arme et s'écria d'une voix tonitruante:

"JE NE FAIS PAS POUSSER MES METS DANS LES ORTIES !!!!!!!"

L'homme en furie massacra jusqu'au dernier combattant des deux camps pour se calmer les nerfs....

"Crouik?"

... puis mit fin à ses jours en s'empalant sur sa propre lance au niveau de son estomac, les historiens ne comprennent toujours pas pourquoi...

Quoiqu'il en soit, un survivant put faire naître cette légende du guerrier solitaire, appelé Mémé qui, à lui seul, avait mis à mal deux armées décidées à en découdre... au terrible cri "Faut pas pousser Mémé dans les orties" .

Vous savez maintenant presque tout de cette expression galvaudée à tort par nombres d'ignorants au nombre desquels on ne vous comptera plus désormais.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
leroidususpens
portier
portier


Inscrit le: 07 Avr 2017
Messages: 1
Thème: subSilver (582)

écu: 0

MessagePosté le: 04 Mai 13:45    Sujet du message: Répondre en citant

ludwiginnocent a écrit:
Citation:
Il ne faut pas pousser mémé dans les orties


Voilà une expression mystérieuse pourtant couramment utilisée jusqu'à dans nos contrées les plus reculées !
Peu de gens connaissent son origine, et... après des années de recherche je m'apprête à vous livrer le secret d'une naissance par trop méconnue.

D'anciens parchemins nous enseignent qu'un massacre eut lieu en 1500 avant le nouvel âge qui régit notre calendrier actuel, et jusqu'à hier soir, après avoir parié au célèbre "Qui veut Gagner des POs" qui me fit gagner un vieux grimoire poussièreux, mes longues heures d'étude n'avaient pu me donner la clef de cette énigme...

Or donc un jeune et fougueux guerrier arpentait nos plaines. Tout semblait calme, et Franck-Albert (c'est le nom de notre héros) commençait à sentir la colère de son estomac.
Il entreprit donc de déballer son premier casse-croûte au lard quand un jeune garçon affamé mut son corps squelettique jusqu'à notre noble compagnon. Celui-ci, attristé par cette affligeante vision, ne put retenir un élan de générosité et donna 2 de ses 4 casse-croûte à l'enfant qui, après un torrent de louanges, s'éloigna doucement dans sa danse désarticulée.

"Crouiiiiik !"

L'estomac de Franck-Albert semblait protester contre cette injuste dépossession d'une marchandise comestible qui ne lui reviendrait plus.
Alors que notre ami s'apprête à croquer à pleine dent (il n'en a plus qu'une ) , un violent orage vint à se déclencher... Franck-Albert ne pouvait se résoudre à gâcher ce pain moelleux et ne souhaitait courir le danger qu'il fut détrempé. Il le rangea soigneusement sous son casque et pensait à sa cousine Francine qui avait fourni la farine pour la fabrication de ce met délicat...

Plusieurs heures plus tard, en fait toute une nuit, la tempête décida de se calmer, et les cris monstrueux n'étant plus couverts par le tonnerre parvinrent de son ventre.

"Crouiiiiiiiiiiiikkkkkkk ! Crouiiiik !"

Il devenait urgent qu'il réponde à cet appel alarmant de son organisme et sortit le fameux casse-croutte dont il avait rêvé toute la nuit. Il ouvrit une grande bouche quand sa monture fit un écart, apeurée qu'elle était par le nid de serpents qu'elle avait failli bousculer... Franck-Albert avait laissé tombé son repas et s'était franchement mordu la langue.

"Crouiiiiiiiikkkkkkk ! Crouiiiik ! Crouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiik"

"moui bon bah f'est bon v'ai gombri ! ": Frank-Albert n'en pouvait plus de lutter contre les appels de son estomac et la douleur bucale qui lui interdisait pour le moment toute ingestion quelle qu'elle soit...

Chaque pas devenait maintenant l'occasion d'un sombre bruissement abdominal et abominable...
Tout préoccupé qu'il était, il ne s'était aperçu que le sol herbeux de la plaine était maintenant jonché de cadavres et de restes aux apparences moins humaines les unes que les autres...

"Crouiiiik ! crouiiiiiiikkkkkkk! crouiiiiiikkkkkk ! CROU-HI-QUEU ! "

A l'idée de déguster le dernier pain de voyage aux noix, la salive venait jusqu'à la commissure de ses lèvres... il n'y tint plus et sortit à la hâte l'espoir de trois jours de voyage...

POOOUUUUUUUEEEEHHHH!
POUAAAAAM !

Deux cornes d'assaut venaient de résonner de part et d'autre de la verte plaine.... Franck-Albert, dont ce n'était manifestement pas une période de chance, se trouvait au beau milieu d'un champ de bataille que deux armées inconnues mais néanmoins effrayantes prenaient d'assaut...

"Crouiiiiik ! crouiiiik ! crouiiiik ! crou..."

"C'est pas le moment !"

Une flèche déjà ensanglantée vint emmener le pain aux noix de notre malheureux ami, qui voyait désormais sa dernière chance de calmer les hardeurs de son estomac s'évanouir dans un fourré....

"Crouikkkkk ! Crouikkkkkk ! Crouiiiiikkkkk ! Crouikkkkk ! Crouiiiiiiik!!!!"

C'est alors que dans une rage insensée, une fureur effroyable, Franck-Albert serra le poing sur le pommeau de son arme et s'écria d'une voix tonitruante:

"JE NE FAIS PAS POUSSER MES METS DANS LES ORTIES !!!!!!!"

L'homme en furie massacra jusqu'au dernier combattant des deux camps pour se calmer les nerfs....

"Crouik?"

... puis mit fin à ses jours en s'empalant sur sa propre lance au niveau de son estomac, les historiens ne comprennent toujours pas pourquoi...

Quoiqu'il en soit, un survivant put faire naître cette légende du guerrier solitaire, appelé Mémé qui, à lui seul, avait mis à mal deux armées décidées à en découdre... au terrible cri "Faut pas pousser Mémé dans les orties" .

Vous savez maintenant presque tout de cette expression galvaudée à tort par nombres d'ignorants au nombre desquels on ne vous comptera plus désormais.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forumxm.com Index du Forum -> Histoires et récits divers Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com