forumxm.com Index du Forum forumxm.com
Xm-forum
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

La prophétie [Terminé]

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forumxm.com Index du Forum -> Histoires et récits divers
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Pargias
archiduc
archiduc


Inscrit le: 31 Jan 2007
Messages: 1505
Thème: subSilver (582)
Localisation: Dans ma forge
écu: 450

MessagePosté le: 19 Sep 16:41    Sujet du message: La prophétie [Terminé] Répondre en citant

Le vieil homme ressortit de sa bibliothèque avec un lourd ouvrage poussiéreux. Il le posa sur la table devant trois regards anxieux. Il souffla pour chasser la poussière, précipitant celle-ci vers le visage de ses vis-à-vis, les faisant toussoter.

_ Là, voilà, je pense que la réponse se trouve là-dedans.

Il ouvrit le tome avec précaution, tournant les pages avec lenteur, comme s'il s'agissait des biens les plus précieux qu'il ait jamais eu entre ses mains. Il n'accéléra pas son rythme malgré l'impatience manifeste d'un des observateurs qui tapotait le sol de son pied griffu. Ce n'est qu'après quelques minutes seulement qu'il s'arrêta et leva les yeux.

_ Voilà, répéta-t-il encore. Et il commença la lecture.

"Lors de la grande lune précédent l'équinoxe, si les signes sont justes, alors viendra le pouvoir entre les mains de celui qui sait. Sa rage sera sans pareille et nul ne pourra s'opposer à lui. Ses suivants auront alors entre leurs mains toutes les richesses du monde. La nature sera alors vaincue et tout deviendra possible. Ceux qui le désirent pourront s'élever contre le règne du tout puissant, mais celui-ci abattra une main vengeresse contre laquelle ils seront impuissants. Le désordre sera alors vaincu, et tout deviendra possible. Dans la peur les étendards se lèveront et les fils se tisseront. Les libertés disparaîtront et les mondes ne seront plus. Le roc sera vaincu et tout deviendra possible. Seulement alors, la puissance faiblira, et chacun pourra la saisir. Si les haines sont vaincues, ainsi la puissance le sera par la puissance."

Il leva les yeux seulement pour rencontrer l'incompréhension. Face au vieil homme se trouvait un trio insolite. Trois leaders, appartenant à chacun des trois peuples vaincus s'étaient rassemblés pour tenter de découvrir ce qui venait de se passer. Sans que personne n'ait compris comment cela était arrivé, les humains s'étaient retrouvés maîtres incontestés d'Iksème. Plusieurs témoignages avaient fait état d'apparitions d'un Thor entouré d'un halo de puissance comme personne ne l'avait jamais vu. Mais les faits étaient là, et les représentants des Béonides, des Centaures et des Démons ne savaient comment réagir. Alors ces trois êtres avaient décidé d'aller voir un vieux sage qui possédait une bibliothèque de prophéties que l'on disait inégalées, même dans les plus grandes villes de ces terres.

De toute façon, ils n'auraient guère pu profiter de ces bibliothèques, car tous avaient été chassés de leurs places fortes ancestrales. Il n'y avait plus aucun Béonide à la Montagne, les Centaures ne parvenaient plus à pénétrer dans leur Forêt, et les Démons ne trouvaient plus le chemin de Pandora.

Ils avaient attendu une véritable réponse devant la certitude qu'avait affichée le vieillard, mais ils ne savaient que faire de cette prophétie. S'ils pouvaient concevoir que "celui qui sait" pouvait être Thor, cela ne leur donnait pas plus d'indice sur la façon de s'en sortir.

Pour finir, le Démon attrapa le vieil homme par se chemise et le souleva, jusqu'à ce que leurs visages se touchent presque. De son souffle brûlant il le menaça:

_ Te moques-tu de nous? Si tout ce que tu as à nous dire sont des énigmes qui n'ont pas de sens, sache que tu vas mourir bien avant nous.

Le Béonide attrapa le poignet du Démon, tandis que le Centaure prit la parole:

_ Laisse-lui donc le temps de nous expliquer.


Dernière édition par Pargias le 29 Mai 11:23; édité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Pargias
archiduc
archiduc


Inscrit le: 31 Jan 2007
Messages: 1505
Thème: subSilver (582)
Localisation: Dans ma forge
écu: 450

MessagePosté le: 22 Sep 9:51    Sujet du message: Répondre en citant

Le Démon laissa échapper un grognement. Il bouillait de colère et hésitait entre frapper le Béonide et remettre le Centaure à sa place. Mais la situation était trop critique. Il finit par reposer le vieil homme.

_ Tu as intérêt à nous dire rapidement ce qu'il en est, grogna-t-il.

Le vieillard prit pourtant le temps de remettre sa chemise en ordre, comme si la scène n'avait été pour lui qu'un simple désagrément.

_ Je pensais que le fait de venir me voir était de votre part une marque d'intelligence, mais apparemment vous n'avez pas l'esprit aussi affûté que je le pensais.

Il prononça la fin de sa phrase avec décontraction tout en se baissant pour éviter les griffes du Démon. Le Béonide et le Centaure attrapèrent chacun un bras du Démon, le retenant avec difficulté.

_ Deþèchè-tõì $ìnóñ ús ⣣õns £é ré£achér, souffla le Béonide entre ses dents, grimaçant sous l'effort nécessaire pour retenir le Démon.

_ Bien, bien, un peu de patience, mes amis. Hé bien voilà, maintenant que la première partie de la prophétie est accomplie, celle où tout le monde est vaincu, il reste la seconde partie. Elle dit tout simplement que tous allez recevoir quelques brins de cette puissance, et qu'en vous unissant vous serez capables de vaincre et je suppose de reprendre ce qui vous a été pris, mais je dois avouer que cela n'est pas vraiment clair.

_ Nous unir? Interrogea le Centaure. Nous devons nous allier contre les Hommes? continua-t-il.

_ Nous abaisser avec les sous-êtres, hurla en même temps le Démon.

_ Nöu$ 㣣ìer ávec lês rôügèts et lës çúis$ôts, s'indigna le troisième larron.

Ils se dévisagèrent pendant de longs instants, le Démon ayant été relâché par les deux autres. Le vieillard se demandait lequel allait attaquer les autres en premier. Soudain un hurlement de rire se fit entendre.

_ Bîên, noú$ mangëròñs dés coñsèrvé$ þend@nt quèlqùé$ téµps!

A ces mots, le Centaure se mit à rire doucement. Il est difficile de décrire les sons émis par le Démon, mais ils suffirent à satisfaire les trois autres que toute intention belliqueuse avait dans l'immédiat disparu.

_ Hé bien, je vois que vous avez maintenant compris, ricana le vieillard. Il ne vous reste plus qu'à convaincre les vôtres que c'est la seule solution qui s'offre à eux.

Leur tournant le dos, il repartit dans sa bibliothèque continuer les passionnantes lectures qu'elle contenait.

Devant la gravité de la situation, il ne fallut pas longtemps pour réussir. Peu de temps après, les armées Béonides, Centaures et Démones étaient en ordre de marche, unies vers le même objectif, réduire à néant la domination Humaine.

Jamais sur ce monde une armée aussi importante n'avait été réunie. Une aura de puissance semblait émerger de ces troupes prêtes à en découdre, motivées dans une haine commune des Hommes, et par la peur devant une situation qu'ils ne comprenaient pas. Les trois individus qui étaient allés consulter le bibliothécaire s'étaient à nouveau réunis et observaient la scène.

_ Quelle puissance se trouve devant nos yeux ! s'exclama le Démon, admiratif, sa bouche formant un sourire grimaçant.

_ Je regrette presque que cette union ait pour unique source la haine et la guerre, commenta le Centaure.

_ Pèüt-être lä Pròþhétîê ëtâït-ë£lê jû$te, þèüt-étré ávõñ$-ù$ èffëçtïvemènt rêçúþeré uñé þârtíé dé cettè pûïs$åñcê, dit pensivement le Béonide en regardant les troupes, en sentant presque l'énergie couler dans ses bras.


Dernière édition par Pargias le 23 Sep 14:41; édité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Pargias
archiduc
archiduc


Inscrit le: 31 Jan 2007
Messages: 1505
Thème: subSilver (582)
Localisation: Dans ma forge
écu: 450

MessagePosté le: 23 Sep 13:55    Sujet du message: Répondre en citant

Pendant quelques heures, les généraux des trois peuples se réunirent pour mettre au point leur stratégie. De nombreux points étaient à étudier. Il fallait choisir les cibles prioritaires, définir le matériel nécessaire, répartir les tâches aux troupes.

Très tôt, les premiers ordres sortirent. Des courriers s'élançaient pour demander aux forgerons de s'activer. De grandes quantités d'armes et d'armures allaient être nécessaires pour assurer la suprématie des troupes alliées. Les meilleurs forgerons se trouvaient dans les différents peuples de l'alliance, et les plus expérimentés étaient capables de sortir de leurs forges des équipements inégalés. Le métal avait à peine le temps de refroidir que les épées, armures, casques et boucliers étaient convoyés vers les armées. Des bâtons capables d'assurer une grande concentration de magie furent également produits pour les magiciens. Les archers disposaient d'arbalètes à la puissance meurtrière.

D'autres messagers partirent commander aux alchimistes d'importantes quantités de potion. Les magiciens allaient tout d'abord avoir besoin d'importantes quantités de mana pour invoquer foudres et malédictions sur leurs adversaires. De plus, il était essentiel que les troupes puissent se déplacer aussi vite que possible. Des potions de célérité furent concoctées pour donner aux soldats l'énergie nécessaire pour parcourir ces longues distances dans les plus brefs délais.

Ce qui était important maintenant était de décider des priorités.

_ Moi je dis, commençons par nous attaquer aux temples pour priver leurs mages d'une énergie précieuse, entama le prêtre eti24b. Privé de leur lien avec leur dieu, ils seront affaiblis. Thor ne disposera plus de la puissance nécessaire pour continuer sa domination.

_ Ne serait-il pas préférable de nous emparer en premier lieu des forteresses ? objecta un Démon. Cela nous donnerait des bases idéales pour lancer nos actions contre les temples. Cela nous permettrait également de repérer rapidement les mouvements des troupes adverses afin de parer à toute riposte.

_ Poúrquöï ñê pås còûþër lå þøïré èn dêüx. Rëþrënoñs úñe fõrtëréssé. Celà fõrçërã lês Homµés â rëgröuþêr dáñs l'äútré þòûr dèféndré. Cës þleútrès ñ'ósèrónt pas êñ sórtïr fàce ä ñös ès cómßínêës, ét ñøús pòùrrõns tranqûílléµënt þrêñdré þõssëssïon dés témplés. A çe mõµént-lâ ñøus þòúrrøns fínïr dé lés eçråsër coµmè dês râts, lança un Béonide. Héü ! Párdóñ ! Dés ïñsèctës, rectifia-t-il dans un effort de conciliation après avoir aperçu Koutourou dans un coin.

Tandis que les différentes opinions étaient émises, les plans prenaient forme petit à petit.

_ Je m'occuperai de la fontaine de vitalité, indiqua Cerbie. Elle sera indispensable pour assurer à nos armées une capacité d'attaque sans faille. Laissons les Hommes se fatiguer.

Pendant toute la nuit, les généraux continuèrent de préparer une attaque dont la violence serait inégalée sur le monde d'Iksème. Alors que le soleil commençait à illuminer le ciel, les armées avaient quasiment fini de s'assembler.

_ Il est temps de partir. Nous n'avons pas le temps d'attendre les retardataires, dit un Centaure. Il faut frapper vite et fort. Il ne faut pas laisser aux Hommes le temps de préparer leur défense.

Les messagers partirent aussitôt donner les ordres aux différentes armées. Peu après, les Osts commencèrent à s'ébranler. Le sol vibrait sous le martellement combiné de tous ces individus qui pour la première fois marchaient sous la même banière.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Pargias
archiduc
archiduc


Inscrit le: 31 Jan 2007
Messages: 1505
Thème: subSilver (582)
Localisation: Dans ma forge
écu: 450

MessagePosté le: 01 Oct 15:17    Sujet du message: Répondre en citant

Les Hommes étaient eux-mêmes ignorants de la prophétie. Ils avaient bien vu que quelque chose s'étaient passé. Leurs prêtres avaient mentionné une vision de Thor, entouré d'une aura de pouvoir qu'ils n'avaient jamais vue auparavant. Mais ils n'étaient aucunement capables d'expliquer la raison d'un tel événement.

Peu de temps après, les rapports commencèrent à arriver de tous les fronts. Ils mentionnaient tous l'absence de défenseurs dans tous les lieux stratégiques. La forteresse Démone était désertée et ses remparts furent rapidement garnis de défenseurs Humains. Les mercenaires semblaient se presser d'eux-mêmes pour venir défendre ce bastion.

Des échos identiques parvinrent des temples. Tous étaient unis dans la dévotion à Thor. Les moines des autres dieux avaient disparu. Les terres d'Iksème n'étaient pas dégarnies des peuples non-Humains. Mais les patrouilles mentionnaient que les Béonides, Centaures et Démons semblaient perdus. Ils étaient devenus des proies faciles à abattre.

Tandis que quelques Hommes s'efforçaient de fortifier ces nouvelles possessions, la plupart festoyaient devant ce qui semblait une victoire écrasante et définitive. Enfin, ces guerres sans fin seraient terminées. La paix allait bientôt revenir, sans personne pour perturber la toute puissance de Thor et des Hommes. La boisson coulait déjà à flot.

Les rares Hommes à préparer une défense contre une éventuelle riposte des armées adverses se posaient avant tout une question. Où était le diplomate? Certaines rumeurs circulaient sur une hypothétique mission dont personne ne connaissait la teneur. Hélas, il était parti avec les clés de la salle des coffres, et les ressources nécessaires pour protéger forteresses efficacement et temples commençaient déjà à manquer. Certains mentionnèrent que cela devait être dû à la situation actuelle. Sûrement le diplomate devait communiquer avec Thor, et il apporterait bientôt la nouvelle de la victoire finale.

Le Duc de Clarence, qui dirigeait les plus actifs, commença à s'inquiéter. Les éclaireurs qui étaient partis analyser la situation en Zone Neutre n'étaient pas revenus. Cela ne pouvait signifier qu'une chose. Hallaserk avait cessé d'offrir service aux Humains. Et la seule conclusion qu'il pouvait en tirer était qu'il avait été payé pour cela. On n'avait jamais connu d'autre raison poussant le vieux mage à changer ses "loyautés". Il réunit quelques Hommes autour de lui.

_ La situation est grave. Aucune nouvelle ne nous est parvenue des temples depuis trop longtemps. Il est évident que nos ennemis sont de retour. La première action des Démons sera de tenter de reprendre leur forteresse. Nous devons les en empêcher. Il faut les garder faibles, dit-il. Si nous tenons maintenant, peut-être la victoire finale peut encore être nôtre.

_ Je reste pour défendre notre forteresse, dit Ecnelis. Nous ne savons pas encore qui est derrière tout cela. Il ne faut pas trop dégarnir nos remparts ici.

Plusieurs Hommes se joignirent à cette idée. Rapidement, les armées furent séparées en plusieurs groupes. Certains allaient tenter de prendre des nouvelles de la situation en Zone Neutre, pendant que l'essentiel des troupes allait défendre les deux forteresses. Cela étirait trop les défenses au goût de certains généraux, mais le choix était limité. Trop d'Homme étaient incapacités par la boisson pour pouvoir faire autrement.. Si on laissait la moindre chance aux ennemis de reprendre pied, de trouver un point de ralliement, alors ils risquaient de retrouver la confiance nécessaire pour rétablir la balance des pouvoirs et ramener la guerre sur les terres d'Iksème.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Pargias
archiduc
archiduc


Inscrit le: 31 Jan 2007
Messages: 1505
Thème: subSilver (582)
Localisation: Dans ma forge
écu: 450

MessagePosté le: 18 Nov 12:12    Sujet du message: Répondre en citant

Les premiers objectifs de l'alliance étaient clairs. Pour un maximum d'efficacité, il fallait commencer par s'assurer les services d'Hallaserk. Sans lui, pas moyen de rejoindre les forteresses pour les envahir. Avec lui, les humains ne pourraient pas envoyer des renforts. Leurs lignes de communications coupées, il serait beaucoup plus facile de les isoler pour les éliminer l'un après l'autre.

Des éclaireurs furent donc rapidement envoyés pour tenter de rejoindre le vieux mage. Après la grande confusion qui avait régné pendant quelques temps, l'alliance ne voulait pas prendre le risque qu'un envoyé unique ne se perde en route. Chacun des éclaireurs portait avec lui une précieuse caisse rempli de ce métal qui était le seul paiement accepté par le plus fameux radin connus sur les terres d'Iksème.

Les envoyés furent surpris de l'absence de résistance rencontrée. Eux dont la spécialité était le déplacement s'étaient sentis perdus lorsque leur sens de l'orientation leur avait fait défaut. La confiance était maintenant revenue, et il ne leur fallu guère de temps pour atteindre leur objectif. Certains avaient émis des inquiétudes quant aux loyautés d'Hallaserk. Face aux événements récents, ils avaient craint qu'il n'ait pu retourner sa veste définitivement en faveur des Humains. Il n'en était rien. Ses yeux brillèrent immédiatement à la vue des coffres qu'on lui présentait. C'est avec un soupir de soulagement que les premiers éclaireurs furent dépossédés de la fortune qu'ils avaient transportée. Leur première mission avait été accomplie avec succès et promptitude.

L'un d'eux, un Béonide, releva soudainement la tête:

_ Qû'ëst-ce qüë c'èst? dit-il avec inquiétude.

_De quoi parles-tu ? lui demanda un Centaure.

_ Cè brûit qùê j'éñtêñds ! La térre qúí tréµßle !

_ Je n'entends rien. Tu dois imaginer des choses, ou avoir les sens plus affûtés que moi.

_ Ce sont nos armées qui sont en route, stupide sous-être, ricana un Démon.

Le Béonide se retint de frapper le Démon. La situation était suffisamment critique pour ne pas avoir besoin de l'aggraver. Les généraux avaient été suffisamment clairs sur de points. Si la discipline n'était pas le fort des Béonides, celui-ci avait au moins compris le danger qui les guettait tous.

Les éclaireurs restèrent silencieux et petit à petit chacun commença à ressentir les effets de la marée guerrière qui approchait…

---

Pendant ce temps-là, l'autre objectif primaire était en vue. Le Démon Cerbie arpentait le labyrinthe de Yaeth en toute sérénité. Il avait atteint sans difficulté le vieux monolithe et avait franchit la porte entre les deux mondes peu avant. Si les Humains étaient bien à l'origine de tout cela, il semblait que leur arrogance n'avait pas de limite et qu'ils pensaient leur victoire totale et définitive. Ils n'avaient montré aucune opposition jusque là.

"Encore trois…" pensa-t-il en se remémorant la carte de ce lieu qu'il avait souvent parcouru. Lors de ses errances en ce lieu, il savait que chaque coin pouvait dissimuler un nouveau danger. Comment savoir si un Humain ne l'attendait pas pour le stopper dans sa mission cruciale?

"Encore deux…" pensa-t-il après avoir tourné un nouveau coin. Au moins n'avait-il pas à se soucier des Centaures et de Béonides cette fois-ci. Néanmoins, ceux-ci étaient plus rarement un danger dans ce monde. Il était le plus souvent parcouru par des Humains. Tenant son arme fermement, il approcha d'un nouvel angle. Encore une fois il était vierge de tout danger. Personne ne l'attendait.

"Plus qu'un…" pensa-t-il encore. Il sentait la tension monter. Même s'il avait toutes les raisons de penser que personne n'était tapi, il valait mieux être prudent. De la réussite de sa mission pouvait dépendre une bonne partie des batailles à venir. Il s'arrêta un instant, tous ses sens aux aguets, mais aucun signe d'une présence. Il bondit vers sa destination. Personne!

Cerbie fit le traditionnel sacrifice à la fontaine. "Mission accomplie!" Il savait néanmoins qu'il devait rester aux aguets, car à tout moment un Humain pouvait surgir pour tenter de reprendre possession de la fontaine dont l'eau était si importante. Grâce à sa magie, les forces démones, principal fer de lance de l'alliance, allait pouvoir attaquer sans relâche et sans fatigue, briser les défenses Humaines. Si seulement cela pouvait être définitif. Quelle joie d'être débarrassé à tous jamais des humains et de leur arrogance!
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Pargias
archiduc
archiduc


Inscrit le: 31 Jan 2007
Messages: 1505
Thème: subSilver (582)
Localisation: Dans ma forge
écu: 450

MessagePosté le: 19 Nov 13:22    Sujet du message: Répondre en citant

A la grande satisfaction des généraux de l'alliance, les premiers objectifs avaient été atteints sans encombre. Il semble que la prophétie était exacte. Après une période pendant laquelle tous ceux qui n'appartenaient pas au peuple humain avaient perdu toute capacité de résistance, ils tenaient maintenant leur chance. Si certains ne pouvaient s'empêcher de songer à une défaite définitive des Humains, pour beaucoup, le but était avant tout de retourner à la situation initiale, à l'équilibre instable qui régnait depuis si longtemps que beaucoup ne savaient pas comment tout cela avait commencé.

D'un signe de la main, les généraux alliés lancèrent le signal de la première vague. Des troupes de Béonides se ruèrent à travers le portail ouvert pour eux par Hallaserk en direction de la Zone d'Hammersel.

Rapidement, les murailles de forteresse furent en vue. Pendant que des troupes menées par Oltaric surveillaient les environs, le maître artilleur Snake se mit à l'ouvrage. Sous ses ordres furent montées de redoutables catapultes. Ces machines de siège étaient capables de mettre à bas des murailles en un temps record. Plusieurs membres de l'alliance avaient travaillé dur pendant que les plans de batailles étaient préparés pour ramener tout le matériel nécessaire.

Soudain, un grand fracas. Le premier rocher venait de percuter la muraille. Dans une cadence de plus en plus rapide, les rochers s'abattaient sur les murs. Pierre contre pierre, il fut rapidement évident les pierres en mouvement allaient gagner la lutte. Les fissures se firent de plus en plus larges. Les troupes menées par Oltaric s'approchèrent. Dès qu'une brèche apparut, les Béonides s'y engouffrèrent en hurlant, se lançant à l'assaut des défenseurs.

Snake donna l'ordre à ses hommes d'augmenter la portée de ses catapultes. Les rochers commencèrent alors à s'abattre sur la forteresse elle-même, chaque impact éliminant quelques mercenaires des remparts.

Petit à petit, il semblait tout de même que les humains tentaient d'organiser une défense. Plusieurs groupes surgirent en renforts. Mais une armée de Démons était également arrivée sous les ordres d'Attila. Il arpentait les environs de la forteresse pour la couper totalement de toute aide extérieure.

Nombreux étaient les Béonides qui moururent à l'assaut des murailles, mais ils semblaient possédés par une force surnaturelle et revenaient sans cesse à l'assaut. Les défenses s'étiolaient visiblement. Une nouvelle brèche apparut, les ils se ruèrent à l'intérieur de la forteresse, massacrant tous ceux qu'ils rencontraient. Il ne fallut pas beaucoup plus de temps pour le la forteresse leur appartienne enfin et que leur étendard ne flotte à son sommet.

---

Du haut de ces remparts, Denethor et Ecnelis pouvaient voir d'innombrables vagues s'approcher. Des hordes de Démons côtoyaient les Béonides. Face à la puissance qui leur faisait face, ils savaient que la situation était critique.

Rapidement, ils organisèrent leurs troupes pour renforcer les premières brèches qui étaient apparues. Mais les hommes étaient lents à réagir. Ils étaient peu nombreux à être au meilleur de leurs moyens, la plupart ayant encore l'esprit embrumé par les vapeurs d'alcool. Ils réalisaient trop tard qu'ils auraient dû écouter ceux qui les avaient avertis que tout n'était peut-être pas fini. Il était pourtant tellement facile et joyeux d'espérer que la guerre était enfin terminée. Ils rêvaient de pouvoir retourner paisiblement dans leurs foyers, raconter ce qu'ils avaient vu à leurs familles, être célébrés en héros.

Devant cette apathie désespérante, les chefs Humains réalisaient que leur résistance serait vaine. Pourtant, ils donnèrent tout ce qu'ils avaient. Plusieurs fois, l'espoir réapparut quand au loin des renforts portant l'étendard humain fut signalé. Mais cela ne dura guère. Les Démons firent honneur à leur sauvagerie légendaire, se ruant pour anéantir ces troupes aussitôt qu'elles étaient signalées.

Au loin, Ecnelis aperçut un régiment humain en train de capturer une catapulte. Là encore, l'espoir ne dura pas longtemps. Le régiment se replia avec son butin vers l'un des monolithes et disparut. Cela ne pouvait signifier qu'une chose. L'autre forteresse était en danger, était sans doute déjà tombée. Elle faillit baisser le bras, avant de songer à tout ce qui lui était cher. L'idée que tout puisse disparaître lui fut insupportable. Il fallait continuer la lutte, épuiser au maximum les ennemis.

De son côté, Denethor compris que tout était fini lorsqu'il aperçut des Centaures dans la marée adverse. Mais il ne put s'apitoyer longtemps sur ce qui l'attendait. Il n'eut que le temps de reconnaître eti42b alors que celui-ci achevait son sort. Il perdit ensuite toute conscience de ce qui l'entourait. Il avait l'impression d'avoir été plongé pendant des heures dans un tonneau d'hypocras. Son crâne lui faisait mal, il ne parvenait plus à s'orienter, sa vision ne lui permettait plus de reconnaître ce qui se passait au-delà de quelques pas. Il lança une vaine malédiction contre son bourreau en reconnaissant les effets d'un étourdissement. Il espérait juste qu'il ne durerait pas trop longtemps.

Ce fut en entendant les hurlements d'un Béonide à seulement quelques pas de lui qu'il comprit que les dernières défenses venaient de céder. La forteresse était perdue.


Dernière édition par Pargias le 27 Nov 16:33; édité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Pargias
archiduc
archiduc


Inscrit le: 31 Jan 2007
Messages: 1505
Thème: subSilver (582)
Localisation: Dans ma forge
écu: 450

MessagePosté le: 27 Nov 16:32    Sujet du message: Répondre en citant

Pendant ce temps, la bataille faisait rage aux alentours de la seconde forteresse. Les défenseurs Humains y étaient plus nombreux et mieux réveillés. Sans doute l'environnement plus hostile que celui de la forteresse qu'ils possédaient depuis quelques temps les avait-il laissés sur le qui-vive. De plus, des troupes fraîches venaient d'arriver sous la bannière de quelques généraux renommés tels le duc de Clarence ou Warrior. Néanmoins, malgré leur nombre, ils savaient que la partie serait difficile. Ils n'avaient guère eu le temps de préparer des défenses de qualité et les murailles qu'ils avaient érigées n'avaient pas la solidité requise pour tenir longtemps.

Le duc pouvait voir l'horizon commencer à bouger. Pendant un temps, ce fut comme si la terre elle-même était en mouvement. Petit à petit, l'origine de cette étrangeté apparut. Ce fut sans aucun triomphalisme que le vieux général compris qu'il avait eu raison. Les Démons avaient la ferme intention de reprendre ce qu'ils considéraient comme leur bien. Il put lire la terreur dans les yeux de certains hommes, mais c'est avec fierté qu'il vit que la plupart de ceux qui l'avaient accompagné montraient avant tout de la fermeté. Il sut qu'il pouvait compter sur ses hommes pour offrir une résistance qui ne rendrait pas la tâche facile aux Démons, aussi nombreux étaient-ils.

Il parcourut rapidement les remparts, s'assurant que tous étaient aussi prêts que possible. Les magiciens préparaient leurs incantations tandis que les archers vérifiaient leurs carquois. Les guerriers, sous les ordres de Warrior et Mick le fou, se regroupaient dans les points stratégiques, prêts à renforcer les points où l'offensive se ferait la plus puissante.

Prête à en découdre, pam_malibu s'assurait que ses armes étaient prêtes. Elle n'avait jamais eu l'occasion de voir une armée aussi puissante. La lassitude s'étant installée chez la plupart des belligérants, cela faisait longtemps que l'on n'avait pas vu d'armées aussi nombreuses. Certes, elle avait déjà participé à de grandes batailles, mais rien de cette ampleur. Elle avait pourtant entendu ces légendes des temps passés. Aussi était-elle rassurée par la présence du duc de Clarence qui était l'un de ces héros qui dirigeaient les humains depuis des temps immémoriaux et qui avait connu les périodes les plus intenses de ce conflit éternel. Et puis il y avait également dame hello, en haut de la plus haute tour, pour veiller à ce que les Hommes se comportent du mieux possible.

---

De leur côté, les Démons avaient effectivement la ferme intention de faire payer aux Humains le désarroi auquel ils venaient de faire face. L'étendard de leurs ennemis jurés ne flotterait pas longtemps sur cette forteresse.

Sans véritable plan autre que d'exprimer tout leur sauvagerie, ils se lancèrent à l'assaut. La résistance fut acharnée, mais ils gagnèrent du terrain, mètre par mètre. Beaucoup tombait, mais il n'était pas dans la nature des Démons que de s'inquiéter du sort de leurs voisins. Tant qu'ils avaient l'opportunité d'avancer, ils la prenaient. L'air résonnait du cris des combattants, hurlant pour impressionner ou terroriser leurs adversaires, grognant sous l'effort des coups assénés et encaissés, gémissant sous la douleur des blessures reçues, râlant de désespoir face à la mort qui les prenait. Mais sans cesse la marée Démoniaque progressait. Rien ne semblait pouvoir entraver leur avance. Après des efforts importants, ils finirent par parvenir à reprendre leur forteresse de Dommergast.

Leurs rangs étaient maintenant clairsemés, leur position n'était pas aussi forte qu'ils l'avaient souhaitée, et mal leur en pris.

---

Il fut rapidement évident que le combat était inégal. Les Humains étaient vaillants, mais beaucoup moins nombreux, et ils n'avaient pas eu le temps de se préparer efficacement. Lorsque cela fut évident, pam_malibu réunit quelques compagnons pour aller chercher des renforts. Se mouvant aussi rapidement que possible, ils parvinrent jusqu'à un monolithe qui les transporta vers les terres d'Hammersel. C'est avec espoir qu'ils étaient venus, mais cet espoir se transforma rapidement en horreur. Ici aussi les armées adverses étaient nombreuses. Ils surent aussitôt qu'ils ne pouvaient rien faire ici. Les ennemis étaient trop forts pour eux. Néanmoins, le coup d'œil de la jeune voleuse n'était pas devenu légendaire pour rien. Elle s'apprêtait à commettre l'un de se vols les plus audacieux.

S'infiltrant à la limite des rangs ennemis, elle aperçut le Démon attila en train de tirer une catapulte. Son petit groupe élimina le Démon par surprise et s'empara de la catapulte. Au nez et à la barbe de l'alliance, elle ramena son butin jusqu'au monde de Dommergast où l'ennemi n'était pas autant en force.

A coups de catapulte, elle parvint rapidement à réduire à néant le semblant de défense que les Démons avaient tenté de mettre en place. Voyant cela, les Humains qui restaient encore reprirent courage et lancèrent un nouvel assaut. Peu après, ils avaient repris possession de la forteresse. Leur joie fut brève devant l'arrivée de nouvelles vagues ennemies. A nouveau il fut évident que les trois autres peuples avaient uni leurs forces. Il ne fallut pas longtemps pour qu'un de leurs étendards, Béonide cette fois, ne flotte au sommet de la forteresse. Les Humains avaient vaillamment résisté, mais avaient fini par céder devant le nombre. Plusieurs insultèrent intérieurement leur diplomate qui était parti sans leur laisser accès aux fonds dont ils auraient eu besoin pour monter plus rapidement des défenses efficaces.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Pargias
archiduc
archiduc


Inscrit le: 31 Jan 2007
Messages: 1505
Thème: subSilver (582)
Localisation: Dans ma forge
écu: 450

MessagePosté le: 29 Mai 10:25    Sujet du message: Répondre en citant

Pendant ce temps la zone neutre était également le théâtre d'intenses combats. L'un après l'autre, l'alliance avait repris les temples. Chauff avait repris l'un d'entre eux quasiment seul, en invoquant l'intervention de Garyth. Les autres n'avaient pas résister beaucoup plus longtemps et étaient tombés également dans le giron de l'alliance, sauf un seul.

L'air de la défaite commençait à sérieusement souffler sur les rangs des Hommes. Pourtant, certains résistaient encore. Cadfael et Darius tentaient de tenir encore le dernier temple dédié à Thor. Ils essayaient désespérément de tenir Zoubeb à l'écart, tandis que le voleur se faisait un plaisir de réduire le trésor des Hommes. Il était important pour les Hommes de tenir un dernier bastion, un point de ralliement qui leur permettait d'avoir encore l'espoir d'inverser la tendance de cette période désastreuse.

La panique se mit à poindre alors qu'approchait Kael Kael, l'un des plus anciens et redoutés Démons. Cadfael se lança la première à son assaut, l'affaiblissant autant qu'elle le put, comptant sur son camarade pour terminer le travail. Mais leurs propres forces s'épuisaient et ils savaient qu'ils auraient peine à tenir un nouvel assaut de cette ampleur.

---

Pendant ce temps, un autre groupe d'Hommes avait entamé une quête pour tenter de rallier le support d'Hallaserk. Hello et Klaswinter se rendirent dans le monde de Yaeth. Ce monde était empli de richesses, bien que celles-ci soient parfois difficiles à obtenir. Les deux aventuriers se rendirent jusqu'au maître des lieux qu'ils connaissaient bien, le vieux sage Caïn. Il n'était jamais aisé de communiquer avec lui, qui parlait surtout par énigmes. Mais il se sentait souvent solitaire en ces lieux et finissait par offrir des sommes importantes à ceux qui venaient le divertir un peu.

Ce fut avec une certaine impatience que les deux comparses jouèrent le jeu avec Caïn, car ils savaient combien on les attendait. Leur mission était absolument critique pour avoir le moindre espoir de contrecarrer les plans des alliés. Petit à petit leur cagnotte montait et ils finirent par estimer qu'ils avaient réuni une somme suffisante.

Klaswinter prit sur lui de transporter leur butin. Avec prudence, ils progressèrent vers la sortie, espérant ne par rencontrer d'ennemi. Dans ce monde point de recoins, la précipitation pouvait être source de mauvaise rencontre, et ils ne pouvaient prendre le risque de tout perdre par s'être montrée trop impatients. La tension montait alors qu'ils approchaient de la sortie car ils savaient qu'ils seraient beaucoup plus exposés une fois sur les terres neutres.

Tout se passa sans encombre et les deux Humains se préparèrent à franchir le seuil du monolithe. Dès leur arrivée sur les terres neutres, un signal fut donné et de nombreux Humains convergèrent vers Hallaserk, espérant pouvoir lancer une contre-attaque éclair et reprendre ainsi possession d'une forteresse. Plutôt que la prudence, c'est maintenant l'urgence qui était de mise. Il fallait arriver avant que les alliés ne puissent intercepter le porteur du trésor et ne réduire à néant les chances de succès de l'entreprise.

Mais ce ne fut pas sur le trajet que la menace se présenta. Le groupe d'Humain arriva à destination sans encombre. Les négociations habituelles commençaient avec Hallaserk, requérant la concentration habituelle pour tenter de ne pas trop se faire arnaquer par le mage. Toute leur attention sur le marchandage, ils ne remarquèrent pas le passage discret de Zoubeb. Celui-ci se servit allègrement dans les poches de Klaswinter avant de disparaître. Quand enfin les Humains et Hallaserk tombèrent d'accord sur un prix, ils réalisèrent que leurs pochent étaient vide.

C'est avec un moral détruit qu'ils virent tomber le dernier temple qui tenait encore. Il ne leur restait plus rien.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Pargias
archiduc
archiduc


Inscrit le: 31 Jan 2007
Messages: 1505
Thème: subSilver (582)
Localisation: Dans ma forge
écu: 450

MessagePosté le: 29 Mai 10:46    Sujet du message: Répondre en citant

La défaite des Humains semblait totale. Les derniers lambeaux de leurs armaient erraient sans but et sans coordination, cherchant à échapper à l'élimination totale. Ceux qui avaient le malheur de tomber face aux puissants sorciers de l'alliance le regrettaient rapidement, telle Pam qui fut victime d'un étourdissement.

La victoire encore toute fraîche, les alliés tentèrent de se mettre à l'abri d'un éventuel réveil des humains en construisant des tours de défense. De hautes murailles protégeaient les forteresses nouvellement acquises. La victoire était aussi complète en cette fin de journée que la défaire avait semblée définitive à la fin de la précédente.

Les alliés étaient maintenant fatigués. Ils avaient la satisfaction d'avoir utilisé l'énergie qu'ils avaient reçue au début du jour à bon escient. Il était temps de célébrer la victoire. L'alcool coula à flots et bien peu restèrent vigilants. Sans doute n'avaient-ils pas eu l'occasion d'observer l'attitude de leur ennemi la veille, de réaliser qu'ils commettaient la même erreur.

Car pendant ce temps, certains généraux humains qui avaient survécu et s'étaient trouvés trop loin pour participer aux grand événements de la journée parcourraient les campagnes. Ils levaient des troupes fraîches, qui n'avaient pas subi la fatigue de cette journée d'intenses affrontements. Ces troupes n'avaient peut-être pas l'air aussi fringuant que les armées humaines qui les avaient précédées, et elles n'en avaient pas l'expérience. Mais ceux qui les dirigeaient n'avaient rien perdu de leurs capacités, et l'esprit de revanche gonflait leur résolution.

Certains entreprirent à nouveau la quête qui avait finalement échoué une première fois. A nouveau ils réunirent des fonds pour payer Hallaserk, récupérant également tout le matériel nécessaire à la construction de catapultes.

Les Humains décidèrent d'attendre la fin de la journée avant de lancer leur contre attaque. Ils voulaient profiter des dernières lueurs de la journée, mais avant cela laisser le temps aux alliés de s'abrutir dans la boisson. Ils en avaient fait l'expérience la veille et se douter que les choses se passeraient de la même façon. Même les meilleurs généraux ne peuvent empêcher leurs hommes de boire après une victoire aussi écrasante, d'autant moins que beaucoup de ces vétérans se joignent à leurs troupes.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Pargias
archiduc
archiduc


Inscrit le: 31 Jan 2007
Messages: 1505
Thème: subSilver (582)
Localisation: Dans ma forge
écu: 450

MessagePosté le: 29 Mai 11:11    Sujet du message: Répondre en citant

Alors que le soleil descendait sur l'horizon, il n'y avait que très peu de sentinelles sur les murailles. Il fallait chercher les soldats dans les tavernes ou dans les caves des forteresses. Peut-être par habitude, la plupart des Démons se trouvaient dans la zone de Domergast, tandis que les membres des autres peuples étaient répartis entre les deux zones. Ainsi cela laissait-il la Zone d'Hammersel moins bien défendue. Cette faiblesse identifiée par des éclaireurs Humains, la cible était choisie.

Cadfael mena son armée pour qu'elle ait le soleil dans le dos. Eblouis par l'astre, il fallu longtemps aux quelques sentinelles alliées pour apercevoir des mouvements sur les plaines qu'ils surveillaient sans trop de vigilance. Ce ne fut qu'au dernier moment qu'ils sonnèrent l'alerte.

Peut-être les Humains n'avaient pas assez attendu. Quoiqu'il en soit, de nombreux défenseurs alliés quittèrent les tavernes pour garnir les murailles, ce renfort arrivant juste à temps pour éviter que les sentinelles ne soient débordées. Certes, leur capacité à défendre était largement réduite. L'esprit embrumé, la motivation de la vengeance retombée, il fallait souvent deux ou trois alliés pour barrer la route à un seul Humain. Mais ils avaient encore l'avantage du nombre en leur faveur, ainsi que la protection des murs.

La bataille fut âpre et les murailles donnèrent rapidement l'impression d'être faites de sang, aidées en cela par le soleil rougeoyant. L'un après l'autre les défenseurs tombaient et étaient aussitôt remplacés. L'un après l'autre, les assaillants finissaient par échouer et périr avant qu'un autre ne tente à son tour de prendre pied sur la muraille.

Quand Cadfael réalisé que l'attaque allait échouer, elle ordonna le repli. La bataille n'avait pas été très longue mais avait tout de même fait un carnage. Néanmoins, la brièveté de l'attaque renforça dans l'esprit des alliés l'impression que les Humains étaient réduits à néant. Ils n'avaient plus les ressources pour mener une contre-attaque digne de ce nom. Ils avaient prouvé qu'ils existaient toujours, et il allait certainement falloir mener une dernière chasse pour les exterminer de façon définitive. Mais cela pouvait attendre le lendemain. Aucun intérêt à se lancer dans une vaine poursuite nocturne. Et puis ils n'avaient pas fini de célébrer, les Humains ayant eu le mauvais goût de les interrompre.

Ils reprirent alors leur beuverie, totalement inconscients de ce qui se préparait quasiment sous leurs yeux. Profitant toujours de la présence du soleil dans leur dos, les Humains n'avaient pas eu à partir bien loin pour disparaître aux yeux des défenseurs. Ils attendirent patiemment l'arriver de renforts qui leur avaient été promis. Ils ne fallu pas longtemps pour qu'ils soient à nouveau aussi nombreux qu'ils l'avaient été lors de l'attaque précédente. Et à nouveau ils se lancèrent à l'assaut.

Si l'attaque commença comme la précédente, elle finit différemment. Les défenseurs étaient moins nombreux, et plus avancés dans leur état d'ébriété. Beaucoup ne parvinrent même pas jusqu'aux murailles après que l'alarme ait été donnée.

Ce fut finalement une armée Humaine affaiblie, mais victorieuse qui prit possession de la forteresse d'Hammersel.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Pargias
archiduc
archiduc


Inscrit le: 31 Jan 2007
Messages: 1505
Thème: subSilver (582)
Localisation: Dans ma forge
écu: 450

MessagePosté le: 29 Mai 11:21    Sujet du message: Répondre en citant

Les événements qui suivirent restèrent pour toujours assez flous. Dans la nuit, une petite troupe d'alliés menée par Daggrim parvint à reprendre la forteresse d'Hammersel, mais cette victoire ne fut que de très courte durée.

Peut-être à cause de leur échec à avoir totalement anéanti les Humains alors qu'ils en avaient eu la possibilité, des dissensions naquirent entre les alliés, et rapidement, les Centaures et les Démons rompirent leurs liens diplomatiques. Les Béonides restèrent alliés aux deux peuples pendant un certain temps, aidant parfois les uns, parfois les autres.

Alors que l'alliance entre les Démons et les Béonides fut finalement rompue, ces derniers possédaient la forteresse, laissant les Démons sans murs pour les accueillir. Il leur fallut l'aide d'un mercenaire pour parvenir à déposséder les Humains de leur forteresse.

Pendant longtemps les Humains dont les forces avaient été particulièrement fatiguées par ces événéments ne purent trouver l'énergie de renouveler l'exploit qu'ils avaient réalisé en cette journée mémorable. Ils finirent tout de même par y parvenir.

Au final, le relatif équilibre qui avait fortement vacillé pendant cette longue journée était rétabli, même si de leur exploit les Humains semblent avoir obtenu plus de confiance, un certain sentiment de supériorité qui ne se dément toujours pas à ce jour.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forumxm.com Index du Forum -> Histoires et récits divers Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com