forumxm.com Index du Forum forumxm.com
Xm-forum
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Mémoires d'un caillou

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forumxm.com Index du Forum -> Histoires et récits divers
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Turak
duc
duc


Inscrit le: 24 Nov 2004
Messages: 2661
Thème: Xm-Halloween (2007)
Localisation: A tàblê !
écu: 43

MessagePosté le: 18 Fév 20:17    Sujet du message: Mémoires d'un caillou Répondre en citant

Naissance


C'était l'hiver à la Montagne. Le soleil brillait, les oiseaux chantaient, Denethor complotait et les jeunes pousses s'entrainaient à suivre la piste des loups. Une journée tout à fait ordinaire donc, à part pour le béonide que j'étais.

Quelques mois plus tôt, on m'avait diagnostiqué une maladie grave : la lahcitud. D'après les médecins, elle avait toujours existé, touchait tous les peuples sans distinction, et s'abattait préférentiellement sur les plus anciens. Pourquoi, personne ne le savait. Comment non plus, d'ailleurs. Aucun traitement n'avait encore été inventé. Et, pire encore : nul ne savait si cette maladie était contagieuse ou non.
Horrifié, je décidais de m'isoler et partis trouver refuge au plus profond du ventre de mère-Montagne. Et c'est là que, dans l'ombre, je me suis endormi, mon corps tapi contre la roche.

Son contact m'apportait juste assez de minéraux pour assurer la survie de mon esprit.
Mon corps, par contre, se transforma au fil du temps. Le manque de viande durcit ma peau et mes muscles ; ma tête diminua de volume en l'absence de tout stimuli ; ma peau se grisa puisque les rayons du soleil ne l'atteignaient plus. En fait, je devenais complètement rocailleux, fusionnant peu à peu avec la Montagne.

Je devenais je.

C'est donc ce matin d'hiver-là qu'un déclic se produisit au plus profond de mon être, comme si le compte à rebours de mon hibernation avait finalement atteint le zéro.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur MSN Messenger
Turak
duc
duc


Inscrit le: 24 Nov 2004
Messages: 2661
Thème: Xm-Halloween (2007)
Localisation: A tàblê !
écu: 43

MessagePosté le: 19 Fév 12:51    Sujet du message: Répondre en citant

Premier regard


Je repris donc progressivement conscience. A la manière de petites explosions, chacun de mes sens se remettait à fonctionner et inondait mon esprit de sensations retrouvées.
Mes yeux aperçurent d'abord les arbres de l'autre côté de la vallée. Mes oreilles entendirent le vent souffler à travers leurs feuilles. Ma main toucha la mousse qui avait poussée sur mon visage. Mille parfums parvinrent jusqu'à moi et je senti à nouveau la salive s'accumuler dans ma bouche : j'avais faim et, d'après ce qu'on m'avait appris, c'était plutôt bon signe.

Il me fallut un temps considérable pour pouvoir ne serait-ce que me remettre debout, mes muscles rigidifiés refusant catégoriquement de se synchroniser. Machinalement, je me suis dirigé vers une petite marre. Quelle fut ma stupeur en y découvrant mon reflet !
Je restais là, abasourdi, bouche bée, tête en avant et yeux dilatés, totalement incapable de me reconnaitre. Plus rien ne me rappelait le béonide que j'avais autrefois été !

Mais, même ainsi, complètement perdu dans la montagne et dans ma tête, je ne me suis pas laissé aller. Une chose et une seule avait le pouvoir de m'ancrer à nouveau dans le monde : manger. Il me fallait à tout prix manger pour me retrouver. Manger pour me relever.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur MSN Messenger
Turak
duc
duc


Inscrit le: 24 Nov 2004
Messages: 2661
Thème: Xm-Halloween (2007)
Localisation: A tàblê !
écu: 43

MessagePosté le: 19 Fév 14:18    Sujet du message: Répondre en citant

Premiers pas


Je me mis donc à descendre de la Montagne et ne tardais pas à apercevoir un loup en contrebas. Mais que faisait-il donc si près du sommet ? En proie à une soudaine pulsion, je voulu courir vers la bête, oubliant ma grande faiblesse physique. En fait, les deux premières enjambées n'étaient pas trop désastreuses... mais la troisième fut celle de trop : mon équilibre précaire se rompit et je me mis à dévaler la pente en roulant, sous le regard halluciné du loup.

Il fallut plusieurs arbres pour arrêter définitivement ma course folle. Mais déjà, quelques secondes plus tard, la douleur n'obnubilait plus ma pensée : il fallait absolument que je fasse le point. Ma condition physique était désastreuse mais mes sens étaient comme neufs. Je ne savais plus serrer une branche sans la broyer, mais je me rappelais encore parfaitement comment poser un piège. Un piège, oui... la chasse ! Voilà ce qui occupait mes journées avant que je tombe malade ! Bien qu'embrumé, mon esprit semblait avoir conservé toutes ses capacités !

Ce ne fut pas une mince affaire mais, sur-boosté par ma soif de viande, je parvins à construire un piège à peu près potable après seulement quatorze tentatives. Je reculais alors précautionneusement, par crainte de tomber moi-même dedans. Je doutais fortement qu'un loup puisse se faire prendre par un piège aussi rustique mais, contre toute attente, il se déclencha alors que je n'avais fait que quelques pas : le loup de tout à l'heure m'avait suivi, surement par excès de curiosité.

Il me sembla ne m'être jamais autant régalé, la fausse route de ma première bouchée mise à part !
Je m'endormis sur le coup de l'émotion, la panse à peine remplie mais l'esprit comblé.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur MSN Messenger
Turak
duc
duc


Inscrit le: 24 Nov 2004
Messages: 2661
Thème: Xm-Halloween (2007)
Localisation: A tàblê !
écu: 43

MessagePosté le: 19 Fév 19:07    Sujet du message: Répondre en citant

Réapprentissages


Au réveil, j'avais déjà les idées plus claires. D'abord, il fallait que je reprenne conscience de mon corps, que je me l'approprie. Ensuite, et seulement ensuite, je tâcherais de trouver quelqu'un qui puisse répondre au millier de questions qui jaillissaient dans ma tête.

Après plusieurs semaines rythmées par des boulot-loupiot-dodo-loupiot-boulot-loupiot-dodo, j'avais recouvert beaucoup de mes capacités. J'avais même réussi à me découper un nouveau slip dans un ours brun ; il n'avait pas la classe de mon ancien slip-léopard, mais il avait au moins le mérite d'être adapté à ma nouvelle taille. J'y enfournais alors gaiement plusieurs cuissots frétillants afin de les déguster plus tard, lorsqu'ils auraient pris de l'âge.

Un matin, je me risquais même à cueillir un loupiot. Oui, oui : cueillir... et c'est un exercice très difficile !
Lorsque les jeunes béonides souhaitent tester leur vivacité et leurs réflexes, il est de coutume qu'ils se mesurent à un loup-perché. Il ne s'agit là que d'un loup tout à fait ordinaire mais qui a été posé très haut dans un arbre par un béonide expérimenté, de telle sorte qu'il lui soit totalement impossible de redescendre... ce qui le rend extrêmement agressif. Le combat se fait à mains nues et, à cause du tout petit espace les séparant et de l'équilibre à maintenir sur les branches, toute erreur ou manque de réactivité est fatale.
En ce qui me concerne, j'avais tout simplement assommé un loup, puis l'avais hissé en haut d'un chène entre deux siestes. Je n'avais eu qu'à atttendre qu'il sorte de sa léthargie pour aller le défier. Après l'avoir excité un minimum pour qu'il se jette sur moi, je lui assénai un bon coup de poing en pleine face, ce qui l'arrêta net. Je dois avouer que j'étais assez fier de ma récupération.

Après l'entrainement physique, il était plus que temps de libérer mon esprit de toutes les questions qui le taraudaient : depuis combien de temps ne m'avait-on plus vu ? étais-je définitivement guéri ? et, bon sang, pourquoi y avait-il autant de loups ?
Je me mis donc en quête de l'Auberge où, à coup sur, le contact social me ferait le plus grand bien.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur MSN Messenger
Turak
duc
duc


Inscrit le: 24 Nov 2004
Messages: 2661
Thème: Xm-Halloween (2007)
Localisation: A tàblê !
écu: 43

MessagePosté le: 20 Fév 11:04    Sujet du message: Répondre en citant

L'Auberge


Deux jours de marche m'ont suffit pour rejoindre ce lieu, tout exalté que j'étais. Ouvrant la porte, je fus surpris de constater à quel point l'auberge était vide : à part Poppu qui ronchonnait pour une histoire de smaïlé et les deux armures protectrices des lieux, la salle était vide. Tant mieux, finalement.

- Eh ben, mon gros, j'avais déjà vu des costumes de loup-garou, mais jamais de montagne ! Tu l'as eu où ? Ca pourrait faire une bonne farce, à l'occasion !
- sûís Túrâk, møn Pôpþu. Et ñè süìs pås dëgüìse...

Ma voix ! Mon sommeil l'avait transformée, elle aussi : elle était bien plus profonde et plus grave qu'auparavant. Comme si mon corps tout entier résonnait à chacun de mes mots !
Heureusement, j'avais gardé mon accent béonide. J'en étais très fier : ce n'était vraiment pas un langage à la portée de tout le monde ! Il m'avait fallut beaucoup de patience et les conseils du vieil Elrond en personne pour que je parvienne à le maitriser à peu près.

Evidemment, cet accent ne suffit pas à convaincre le Vicomte, et je dus recourir à tous mes talents de persuasion, la force mise à part, pour y parvenir. Et c'est finalement une bête soupe à l'oignon mijotée dans l'arrière cuisine poussiéreuse - ma cuisine, d’ailleurs - qui clôtura mon argumentation.

Nous servant deux Spardabières, Poppu répondit tour à tour à chacunes des questions que je lui posais.
Exceptées deux brèves apparitions, j'avais totalement disparu depuis un an, quasiment jour pour jour. Beaucoup de choses avaient changé depuis mais la plus importante, et de loin, était la soudaine apparition d'une nouvelle espèce de loups : les loups solitaires.
A en croire Poppu, leurs hurlements revigoraient la tanière bien plus que les chasseurs ne pouvaient lui faire de dégâts. Lui-même était devenu chasseur pour tenter d'en contrer les effets, c'est dire si la situation était catastrophique ! La population des loups grossissait quotidiennement, lentement mais inexorablement. On en décombrait déjà plus d'une centaine, toujours plus loin de la tanière, toujours plus près des habitations !

La communauté des chasseurs s'était de nouveau réunie au Camp, orchestrée par Oltaric. Puisque la prochaine réunion avait lieu l'après-midi même, je décidais d'accompagner Poppu. De toutes façons, vu comme il insistait, je n'avais pas vraiment le choix.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur MSN Messenger
Turak
duc
duc


Inscrit le: 24 Nov 2004
Messages: 2661
Thème: Xm-Halloween (2007)
Localisation: A tàblê !
écu: 43

MessagePosté le: 20 Fév 14:22    Sujet du message: Répondre en citant

Le Camp


Je ne vis pas le temps passer tant Poppu avait de choses à me raconter en chemin. Quittant tout juste la Zone Neutre, nous avions déjà en vue le "Forum des Guildes", véritable cité à lui tout seul, dont j'avais autrefois dessiné les plans. Toutu venait d'en reprendre les rennes, et il avait fait du bon boulot : il regorgeait d'activité, alors que je l'avais laissé agonisant.
Arrivant au Camp, il nous fallut avant tout convaincre Oltaric, le gardien des lieux, de me laisser à nouveau entrer. Mais ce ne fut pas bien difficile, au vu de toutes les expériences que nous avions vécues ensemble.

Une fois à l'intérieur, je pris le temps d'apprécier la sérénité du lieu tandis qu'Oltaric s'expliquait avec les autres chasseurs.

Sur un pan de mur était dressée la liste des 13 dresseurs, autrefois défenseurs de la tanière, mais dont le rôle avait été rendu caduc par l'apparition des loups solitaires, faisant tout le travail à leur place. Cette situation ne devait surement pas leur convenir non plus, finalement.
De l'autre côté de la salle de réunion se tenait le graphique de Pargias, matérialisant l'augmentation constante de la population des loups.
Au centre siégeaient déjà les plus puissants chasseurs actuels, en large cercle : Cerby, facilement identifiable avec ses lunettes noires ; Sephiroth le chasseur d'Uniques ; Sikly et Pargias, deux jeunes pleins de promesses ; Poppu, tout fraichement promu chasseur et dont les connaissances magiques seraient d'un grand soutien ; Oltaric, Saladin et Doriens, dont on disait que la simple prononciation de leurs noms faisait fuir tous les loups 300 mètres à la ronde. Et Targa, bien sur, le plus doué d'entre nous.

Il se tenait debout, impatient que la réunion débute : il fallait à tout prix trouver une solution pour sortir de cette crise.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur MSN Messenger
Turak
duc
duc


Inscrit le: 24 Nov 2004
Messages: 2661
Thème: Xm-Halloween (2007)
Localisation: A tàblê !
écu: 43

MessagePosté le: 20 Fév 18:53    Sujet du message: Répondre en citant

Action commune


Comme de coutume, nous commençâmes la réunion par un bref résumé de la situation actuelle.
La tanière était inébranlable : à chaque fois qu'il leur semblait nécessaire, les loups solitaires annihilaient tout le travail des chasseurs. En plus, ces bestiaux étaient incroyablement costauds, de sorte que seuls les plus forts d'entre nous pouvaient les tuer et ce, au prix d'une grande fatigue. Finalement, il nous parut évident que seule une volonté rale du peuple ixémien pourrait nous sortir de l'impasse... encore fallait-il réussir à le secouer.

C'est ainsi que nous prîmes la décision d'accélérer le mouvement. En frappant la tanière aussi fort que possible tout en laissant vivre les loups, nous augmenterions le nombre de naissances des loups solitaires, eux-mêmes soignant toujours plus la tanière, faisant naitre toujours plus de loups.

Il ne nous resterait plus qu'à espérer une soudaine prise de conscience des ixémiens et qu'ils soient assez révoltés pour s'unir, comme cela s'était déjà produit, contre la tanière. Alors, pendant qu'ils s'occuperaient d'elle, nous autres, chasseurs, nous efforcerions de tuer autant de loups solitaires que possible pour en venir à bout.

Cela serait quasiment impossible, à en croire certains, mais mieux valait tenter le coup plutôt que rester les bras croisés.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur MSN Messenger
Turak
duc
duc


Inscrit le: 24 Nov 2004
Messages: 2661
Thème: Xm-Halloween (2007)
Localisation: A tàblê !
écu: 43

MessagePosté le: 21 Fév 11:04    Sujet du message: Répondre en citant

Explosion démographique


Deux mois s'étaient écoulés depuis la décision unanime des chasseurs. Pour éviter que les dresseurs ne me posent problème sur la tanière, j'avais commencé par mettre la main sur trois Uniques : Gormazh, Ashmazh et Deot. Je récupérai les deux premières en tuant des dieux. Leurs regain de puissance m'impressionna beaucoup, mais ma détermination en vint à bout. Deot, je l'obtint grâce à Ryu, le meilleur voleur que ces terres aient jamais connues et ami de toujours.
Ces trois armes m'immunisaient ni plus ni moins contre la magie et décuplaient ma défense au corps à corps. Grace à elles et aux précieux soins d'N_Rike1, je fus indélogeable de la tanière et pus m'y consacrer pleinement.

Malgré le faible démarrage des premiers jours, la population des canidés ne tarda pas à dépasser le seuil critique des 200, à partir duquel les loups se mirent à agresser systématiquement les voyageurs de la Zone Neutre, rendant les déplacements longs et périlleux. Cependant, aucune réaction ne vint en retour. Il était maintenant évident que la situation devait être connue de tous, vu l'ampleur du phénomène, mais nul ne semblait prêt à rompre son train-train quotidien.

Et le nombre de loups continuait d'augmenter. Selon les derniers rapports, on pouvait estimer qu'ils étaient alors entre 370 et 390. Ce fut d'ailleurs l'une des rares fois où les chiffres des organisateurs correspondaient avec ceux de la milice. Ils ne se contentaient déjà plus de traquer les voyageurs mais s'attaquaient désormais aux moines, tout à fait incapables de se défendre. Impossible de tenir un temple bien longtemps dans de telles conditions ! Et pourtant, aucune once de rébellion ne parvenait jusqu'à nous, chasseurs.

Puis, en quelques jours, la situation avait soudain brusquement basculé : les naissances des loups explosaient littéralement, la courbe tenue par Pargias décrivant un pic quasi vertical. Les loups, affamés parce-que trop nombreux, avaient trouvé le moyen d'accéder aux Zones d'Hammersel et de Dormenghast et s'attaquaient aux forteresses. On en dénombrait alors plus de 800. Et c'est seulement à ce stade-ci que les premières indignations ixémiennes se firent entendre, malheureusement sans réelle envergure !

Alors, lors de l'une de nos réunions au Camp, impatienté, Pargias proposa d'éclaircir notre position aux yeux de tous. Il élabora même un plan tout prêt mâché qui pourrait inverser la balance, mais uniquement si tous les ixémiens décidaient d'agir. Un par un, nous, chasseurs, lui donnâmes notre approbation, si bien qu'il ne tarda pas à aller l'annoncer aux différents peuples.

Il ne restait plus qu'à attendre : la balle était dans leur camp.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur MSN Messenger
Turak
duc
duc


Inscrit le: 24 Nov 2004
Messages: 2661
Thème: Xm-Halloween (2007)
Localisation: A tàblê !
écu: 43

MessagePosté le: 21 Fév 16:13    Sujet du message: Répondre en citant

Considérations


Je m'octroyais donc un jour de repos bien mérité, sachant pertinemment que les réactions suite à la proposition de Pargias mettraient du temps à être formulées. Cette pause me permit de réfléchir à ce que j'allais moi-même devenir, chose que j'avais totalement négligée jusque là, bien trop absorbé par la crise actuelle.
Je trouvai un lieu calme, à l'orée d'une petite forêt, où je pus cogiter en toute quiétude.

Que faire ? Continuer à rester seul, dormant n'importe où et sans autre attache sociale que les chasseurs ? Non, ça ne pouvait plus durer : une fois la tanière détruite, si elle l'était un jour, je sombrerais surement dans l'inactivité. Et l'inactivité mène à la mélancolie. Et la mélancolie mène au côté obscur de la force : la lahcitud. C'est du moins ce que m'avait dit Yamaël, Démon de très grande renommée et médecin assermenté, lorsque je l'avais consulté.
Donc non, pas question de rester solitaire.

Qui rejoindre, alors ? Physiquement, je n'avais plus rien de commun avec les autres peuples. Par le passé, j'avais été un beau béonide en chair et en os, mais la situation était différente cette fois-ci : j'avais envie de quelque chose de nouveau. L'inconnu avait le pouvoir de m'exalter, et il fallait que je l'embrasse. Mais alors qui ? Les Centaures ? Ils avaient depuis longtemps remplacé les Béonides tout en bas de l'échelle : ils ne comptaient que très peu de membres, n'avaient apparemment plus possédé de forteresse depuis des lustres, et étaient collés tout en bas du classement des phragues.

Dans pareille situation, Karkachi n'aurait pas manquer de déclarer "BEUW MEUH MEUWWWWWWW MEUH BEUH MEUH MEUW BEUH MEUWWWWWW BEUH BEUW meuh meuw Beuh beubeuw Meuh beuw meuhmeuw!!Beuh meuh,BEUW MEUH BEUH BEUHBEUW!!!!MEUh meuh meuw meumeumeuw,beu beuw BEUBEUW meuh meuw beuh beuhbeuw beubeubeuw Meubeuw!"
... et Kobalt aurait alors traduit : "Je mangerais bien une pomme, dis-donc".
Quelqu'un de non initié y aurait vu une marque de désintérêt total, mais il n'en était rien : la pomme symbolise le défi, la soif de se tester, la recherche de nouvelles sensations ; la manger était le départ d'une nouvelle aventure ! Toute la subtilité était là. Quel philosophe, ce Karkachi !

Alors c'était dit : j'allais proposer mes services caillouteux au peuple centaure. J'avais beaucoup à apprendre de la Forêt, et c'était aussi l'occasion de reprendre contact avec de vieux amis.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur MSN Messenger
Turak
duc
duc


Inscrit le: 24 Nov 2004
Messages: 2661
Thème: Xm-Halloween (2007)
Localisation: A tàblê !
écu: 43

MessagePosté le: 22 Fév 11:18    Sujet du message: Répondre en citant

Réactions tant attendues


L'annonce de Pargias avait au moins eu le mérite de délier les langues. Ceux daignant s'exprimer ont, très majoritairement, montré à quel point ils se fichaient de la situation actuelle. D'autres parlaient soit de la bonne nuit qu'ils avaient passé, soit de leur toute nouvelle tenue vestimentaire dont ils étaient très fier, soit de leurs exploits dans l'arène. Et enfin restait une poignée d'idéalistes rêvant naïvement d'une alliance massive contre la tanière.

Parmi celle-ci, les humains étaient les plus représentés : en tout, cinq vinrent vaillamment s'attaquer à la tanière. Par crainte du ridicule, ils préférèrent toutefois agir en cachette, sans oser afficher leur position devant tout le monde. Pourtant, cela aurait pu agir comme un déclic : je me doutais que, bien que ne le montrant pas, les béonides auraient suivit tout mouvement de foule dans ce sens... et d'autres incis auraient probablement fait de même. Mais non, chacun préféra feindre que la mouise n'atteignait pas la blanche colombe qu'il était.

En fait, à part les chasseurs, une seule et unique personne semblait vraiment prête à lâcher ses habitudes pour combattre, et avait en plus le culot de le revendiquer haut et fort : Dagrrim. Ah, c'est sûr, avec une trentaine de Dagrrims, l'affaire aurait vite été réglée. Malheureusement, il n'en existait qu'un seul, et ses moyens d'action étaient très limités puisqu'il avait toujours privilégié la culture magique plutôt que celle des biceps.

Finalement, à dix chasseurs, cinq autres humains et un centaure, nous aurions pu tenter de faire mourir de rire la tanière.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur MSN Messenger
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forumxm.com Index du Forum -> Histoires et récits divers Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com